DivaDance

Diva Dance, le nouvel élément

La chanteuse chinoise Jane Zhang repousse les limites de la voix humaine dans cette performance exceptionnelle de Diva Dance de  » la diva Plavalaguna  ».

La soprano colorature Inva Mula qui a magnifiquement interprété la version originale de l’œuvre d’Eric Serra dans le film de Luc Besson  » Le Cinquième Élément  » avait enregistré certains passages de la deuxième section en studio note par note, section ensuite retravaillée numériquement, les changements de notes et de position de voix étant jugés trop rapides pour la voix.

La soprano spinto Jane Zhang, par sa grande technique, sa souplesse et son agilité vocale, mérite amplement son surnom de  » La Princesse du dauphin  ».

Tout son corps sert d’ailleurs de support à son exécution vocale, particulièrement dans la deuxième partie, où et elle va chercher ses ressources profondément à l’intérieur d’elle-même (elle ferme les yeux pour se centrer, s’ancre en tenant fermement son micro sur pied, bat énergiquement les temps forts du rythme, se contracte intensément d’une manière propre à ses pleines capacités de regroupement neuro-musculaire).

C’est d’ailleurs dans cette section qu’elle semble éprouver le plus de plaisir et qu’elle prend pleinement sa place, tant au niveau de l’appropriation de l’espace physique avec sa gestuelle, que de l’espace sonore avec sa projection vocale.

Extrait de la scène culte du 5ème Élément :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*